Humeurs

Parce que j’ai envie de faire confiance aux autres…

Have you even been wondering why? Why can’t you trust people even though you’re trying so hard to? Why can’t you just accept the fact that someone likes you, thinks you’re beautiful and will like and love you regardless of your height, weight or whatever thing you feel complexed by? Why do you think you don’t deserve this person or you’re not worth his love? Why are you always freaking out whenever he hangs out with a girl and you have this need to check her out, see if she’s his « type », if she looks a bit like you, if she’s prettier, thinner?

These are the thoughts I’ve been dealing with for so many years, they have destroyed precious relationships but mainly the one I have with myself. The most toxic one.

And I want it to stop. I don’t want these self-trust issues to keep me from trusting other people. I don’t want them to stop me from being happy with the person I care the most about.

If you feel the same way, please trust me and together we can try to make these thoughts go away and start trusting and loving ourselves and finally be able to put our trust on other people. ✨

_______________

T’es-tu déjà demandé pourquoi? Pourquoi tu n’arrives pas à faire confiance aux autres alors que pourtant, tu essayes vraiment? Pourquoi ne peux-tu simplement pas accepter le fait que quelqu’un puisse t’aimer, te trouver jolie et t’aimeras peu importe ta taille, ton poids, ou n’importe quelle chose qui te fais complexer? Pourquoi penses-tu ne pas mériter cette personne ou ne pas être à la hauteur de son amour? Pourquoi paniques-tu à chaque fois qu’il sort avec une fille et tu ressens le besoin de l’inspecter, de voir s’il elle est son « genre » de fille, si elle te ressembles un peu, si elle est plus jolie que toi, plus mince?

Je lutte depuis des années contre ses pensées, pensées qui ont détruits des relations chères à mon coeur mais en particulier la relation que j’entretiens avec moi-même. La plus toxique.

Et je veux que tout cela s’arrête. Je ne veux pas que mes problèmes de confiance en moi m’empêche de faire confiance aux autres. Je ne veux pas qu’elles m’empêchent d’être heureuse avec la personne à laquelle je tiens le plus.

Si vous vous sentez concerné par mon message, faites moi confiance s’il vous plaît et ensemble nous pouvons essayer de faire en sorte que ces pensées disparaissent et commencer à se faire confiance et s’aimer soi-même pour enfin pouvoir faire confiance aux autres. ✨

Voyages

5 jours à Dublin, Irlande

Je m’excuse. Mais vraiment, sincèrement. Je n’ai pas été active sur ce blog depuis des lustres et je n’ai même une raison valable pour me justifier. J’ai eu mes derniers examens de fin d’année et après cela le temps est passé tellement vite que j’en ai oublié les choses importantes telles que me tenir à jour sur ce blog. J’en suis sincèrement désolée.

Je suis de retour en France depuis deux semaines maintenant et je vous avoue que le retour n’est vraiment pas facile. J’ai passé de formidables dernier jours à Edimbourg et je pense que c’est aussi une des raisons qui a fait que j’en suis venue à un peu délaissé tout le reste. J’avais d’ailleurs pensé à vous faire un article sur mon séjour Erasmus pour vous témoigner de mon expérience, cela vous intéresserait-il?

Juste avant de passer mes examens de fin d’année, j’ai eu envie de m’évader un peu dans une destination pas très loin et qui me faisait vraiment envie, l’Irlande. J’ai passée 4 jours à Dublin seule puis ma colocataire m’a rejoint et nous avons passé ensemble 3 jours à Galway et notre dernier jour à Dublin.

J’ai donc eu envie de vous partager ces quelques jours bien sympathiques, en espérant vous donner des idées ou bien simplement vous donner envie d’y aller!

DUBLIN

1er jour:

Lors de mon premier jour, j’ai eu envie de parcourir et me perdre un peu dans Dublin, tout en gardant en tête les choses dont j’avais envie de voir. Mais avant toute chose, je voulais vous partagez aussi mon expérience niveau logement. Je suis donc restée 4 nuits en auberge de jeunesse située à quelques minutes du centre ville et très bien équipée. La propreté était au rendez-vous, les dortoirs bien entretenus, l’accueil très sympathique et le prix reste raisonnable (environ 25€ la nuit).

« Gardiner House Hostel », Dublin

À une quinzaine de minutes de l’auberge j’ai pu voir Le Spire du Dublin, sculpture en forme d’aiguille haute de 120m. Située en plein cœur de la ville, elle est assez impressionnante et vaut vraiment le détour.

Je me suis en suite promenée dans la ville, fait une balade au bord des Docks et traverser le romantique Ha’penny Bridge.

Ha’penny Bridge
Cathédrale Christ Church

Direction le château de Dublin après cette sympathique balade sous un ciel nuageux. En ce qui concerne le château, si vous n’avez pas beaucoup de temps et hésitez à aller le voir, bien que cela ne prenne que quelques minutes, j’ai été un peu déçu et ce n’est pas la chose la plus extraordinaire que j’ai pu voir durant mon séjour à Dublin. Il est assez petit et le cadre n’est pas des meilleurs. Par contre, la cathédrale Christ Church vaut vraiment le détour. Je ne l’ai pas visitée de l’intérieur mais l’extérieur est vraiment très beau (malgré les travaux qui avouons le, gâchent un peu la photo).

A quelques minutes de la cathédrale se trouve une autre cathédrale, la cathédrale Saint Patrick, entourée d’un adorable petit parc du même nom. Le parc était rempli d’étudiants à l’heure à laquelle j’y étais (aux alentours de 12h) et c’est l’endroit idéal pour faire une pause et manger un petit bout.

South Great George’s Street, Dublin

N’ayant pas d’endroits précis à voir dès ce premier jour (et étant quand même fatiguée à cause de ma courte nuit), j’ai passée le reste de mon après-midi à errer dans les rues de Dublin, admirant ces rues aux couleurs brique et l’ambiance irlandaise qui y règne.

Jours 2 et 3:

Ma chance d’hier concernant la météo ne m’a pas suivi lors de mon deuxième et troisième jours durant lesquels il n’a cessé de pleuvoir. J’ai donc profité de ce mauvais temps pour explorer les musées et tout en continuant tout de même dans ma lancée sans me démonter face à la pluie. J’ai donc été voir l’université de Dublin, le Trinity College, qui a accueillie des auteurs tels que Samuel Beckett, Bram Stoker, Oscar Wilde et pleins d’autres et passée devant la bibliothèque abritant le célèbre livre de Kells, manuscrit réalisé par des moines de culture celtique aux alentours de l’année 800. Puis je me dirigée vers le National Museum qui vaut pas mal le détour et qui se fait assez rapidement.

Beanhive

Pour me mettre ensuite à l’abri de la pluie avant de continuer mon escapade à Dublin, je me suis arrêtée au café Beanhive où j’ai dégusté le plus mignon cappuccino que je n’ai jamais bu. Vous pouvez demander des motifs précis ou juste laisser libre cours à leurs imaginations et je vous assure que j’ai eu un peu de mal à le boire au début tellement il était vraiment trop chou!

J’en ai profité d’être juste à côté pour faire un tour au fameux Saint Stephen’s Green Park, localisé proche du centre commercial situé dans Grafton Street et malgré le temps assez couvert j’ai vraiment apprécié ma petite balade.

Phoenix Park et son troupeau de daims sauvages

En ce troisième jour à Dublin, j’ai eu envie de m’éloigner un peu du centre ville pour aller au fameux Phoenix Park et espérer avoir la chance d’y observer les nombreux daims. Il est le second plus grand parc citadin d’Europe et est surtout connu pour son troupeau de daims sauvages. Il y abrite également la maison du président de la République Irlandaise ainsi que celle de l’ambassadeur des Etats-Unis.

Faisant partie du parc également se trouve le zoo de Dublin. Je ne sais pas si visiter un zoo avec un temps aussi pluvieux qu’il faisait ce jour-là était vraiment une bonne idée mais en tout cas je peux dire qu’il n’y avait pas foule et que c’est vraiment une expérience assez sympathique. Ce que j’ai trouvé assez cool surtout est le fait que même si les animaux étaient rentrés à cause de la pluie, on avait tout de même accès à leurs enclos et tout était indiqué pour qu’on puisse les trouver et les observer malgré la pluie.

Jour 4: avant dernier jour et half day trip à Glendalough

Guinness Lake

Pour cet avant dernier jour, j’ai eu envie d’explorer un peu l’Irlande et j’ai donc réservé un half day trip (une excursion d’une demi-journée) à Glendalough, village situé dans les montagnes de Wicklow, sur le site d’un ancien monastère dans le comté de Wicklow, situé en aval du Lower Lake. Sur le chemin, nous nous sommes arrêtés pour y observer le Lough Tay alias Guinness Lake, considéré comme l’un des lacs les plus célèbres de la région et surnommé comme cela car comparé à une pinte de Guinness, avec ses eaux sombres et sa plage de sable blanc (et appartenant également à la famille Guinness) et ayant également servi au tournage de la série Vikings.

Et enfin, pour finir cet article sur un des points les plus importants lors d’un voyage, le bon plan nourriture. Je n’ai pas vraiment réussi à trouver un restaurant irlandais ou du moins je ne me suis pas donné la peine de chercher mais je suis tombé sur un restaurant Japonais, pas très loin de mon auberge, Fujiyama Restaurant. Je vous poste ici une petite photo de cet énorme plat pour espérer vous donner l’eau à la bouche.

Fujiyama Restaurant, 11A O’Connell Street Upper Dublin 1

Humeurs

Et si on arrêtait de culpabiliser ?

J’écris ces mots de façon spontanée, prise par une envie de vous parler. Vous parler de ce que je ressens en ce moment, mettre des mots sur des maux présents depuis longtemps.
La société? Les réseaux sociaux? Soi-même? Les causes sont nombreuses, malgré de grands pas entrepris grâce à des comptes Instagram revendiquant l’estime de soi, l’amour de son corps etc. ce sentiment, que l’on parvient à chasser de petits coups de temps à temps, revient toujours au galop. Les mots que je pose aujourd’hui sont les mots d’une jeune fille, luttant pour accepter son image, luttant pour profiter pleinement de sa vie au-delà de son apparence et du regard des autres. Je n’ai pas toujours été comme ça. J’étais une enfant pleine de vie, qui ne se souciait guère de son reflet dans le miroir, de son poids sur la balance, des réflexions d’autrui. Mais en grandissant le doute s’installe, l’obsession grandit, le besoin incessant de se comparer aux autres, de vouloir toujours ce que je n’ai pas, de détester cette partie là ou ce point ci, de se dire qu’être joli, mince, sans un pointe de gras, c’est ce qui compte pour moi. Et avec tout ça, cette culpabilité qui ne me chasse pas, jamais, toujours là, de plus en plus présente, pour tout et pour rien. Alors aujourd’hui j’ai envie que ça s’arrête, j’ai envie de la chasser pour de bon, gagner ce combat une bonne fois et pour toute. Mais bien plus que ça, j’ai envie qu’on se batte ensemble, qu’on lui dise aurevoir ensemble, pour être pleinement en paix avec soi-même.
Et souvent, ça passe par des choses simples. Et souvent, le sujet est abordé dans les réseaux: pour ne plus culpabiliser et se sentir bien il faut adopter un mode de vie sain, manger équilibré, faire du sport, éliminer les aliments gras, sucrés, salés, manger bio, aller à la salle, arrêter l’alcool, dormir au moins huit heures chaque nuits, faire des to-do list etc. Et je ne vais pas être celle qui va à tort vous dire que toutes ces choses sont inutiles et fausses, mais je veux juste vous partagez mon opinion concernant tout ces dires et l’effet qu’ils ont sur moi. Car oui, passer une journée à manger des légumes, des aliments jugés ‘sain’, ne pas craquer face à ce carré de chocolat ou ce petit verre d’apéritif, effectuer mes trois séances de sport de la semaine, respecter à la lettre chaque tâche noté sur ma to-do list etc. est efficace pour ne pas culpabiliser, pour chasser ce sentiment qui trop souvent est bien présent. Mais si le lendemain, au cours d’une soirée entre amis, je succombe au bon burger du vendredi soir, au petit verre d’alcool à l’apéritif, je saute ma séance à la salle pour profiter de mes amis et fête oblige, je dors moins que mes 8 heures habituelles, qui sera là pour gâcher ces merveilleux moments de plaisir, de bonheur que la vie a gentiment décidé de m’offrir? Cette culpabilité, encore et toujours. Me sentir coupable de ne pas avoir été aussi ‘parfaite’ que la veille, de ne pas avoir respecté mes bonnes habitudes.
Alors non, j’ai arrêté.
Manger équilibré, healthy? Oui, si par définition vous entendez, manger ce que mon corps à envie, quand il a envie, lui apporter ses besoins mais pas seulement. Manger aussi ce qui est bénéfique à mon cerveau et moral, me faire plaisir, profiter des plaisirs culinaires qui font parti de la richesse de ce monde. Je n’ai plus faim mais c’est trop bon? Et bah je mange. J’ai déjà mangé du chocolat hier? Et alors! En fait, juste oublier, revenir quelques années en hier, où le problème n’était pas de savoir combien de calories un aliment contenait, s’il était jugé sain ou pas ou quelle note il obtenait sur Yuka mais juste d’avoir quelque chose pour se nourrir, pour vivre mais aussi se faire plaisir. Oublier tout ce que l’on dit sur la nourriture et juste manger ce qui vous fait envie, avec modération bien sûr, mais instinctivement nous n’avons même pas besoin de se le dire. Si on échappe à cette idée de modération, c’est parce que justement on y pense trop. Le corps est bien fait, si on s’écoute, tant bien physiologiquement que psychologiquement, on a même pas besoin de se raisonner. Alors n’y pensez plus, manger, donner de l’énergie à votre corps et du plaisir à votre cœur.
Il faut vraiment que je me remette à la salle. Combien de fois je me suis entendue dire ça! Je ne compte même plus. Alors oui bien sûr, pratique une activité physique régulière est indispensable pour avoir une bonne hygiène de vie, mais pourquoi ai-je l’impression d’être obligé d’aller à la salle de sport? Est-ce que je me suis déjà demandée si j’aimais ça ou si je le fais simplement parce que tout le monde le fait? Et bien maintenant je me le demande. Et c’est arrivé un peu du jour au lendemain. En voyant les réseaux plein de filles allant à la salle de sport, sortir des programmes de sport etc. Je m’y sens obligée, forcée, par peur de détester mon corps. Mais est-ce vraiment la bonne raison? Aller au sport pour faire comme tout le monde, pour éliminer les calories, avoir les mêmes abdos, les mêmes fesses qu’elle? Et la majeure partie du temps, je sèche, je saute ma séance et je passe ma journée à culpabiliser. Alors non, j’arrête ça aussi. Il viendra peut-être un moment où j’arriverais à aller à la salle parce que j’aime ça, parce que j’en ai envie et que ça me rend heureuse. Mais pour l’instant, je ne le fais pas pour les bonnes raisons, alors je dis non. Je préfère enfiler des baskets et faire une longue balade en ville, en campagne, dans un parc. Me bouger mais en faisant quelque chose qui me plaît. Et en attendant, en adoptant cette façon de penser, je suis sûre qu’il viendra un jour où j’aurais envie d’enfiler ma tenue de sport et me dépenser à la salle, avec envie et plaisir.

Ce ne sont que des exemples, mais ce dont je tenais à vous partagez, c’est mon sentiment à l’égard de ce qu’on nous dit de faire pour ne pas culpabiliser et qui au final, du moins pour moi, me fait culpabiliser encore plus. Je pense qu’il faut juste arrêter de vouloir suivre ce qu’on dit de faire et s’écouter, méditer sur ce que MOI, et cela est propre à chacun, j’ai envie de faire.
J’ai longtemps voulu être parfaite, pour plaire à des personnes, je me suis longtemps oubliée, j’ai oublié qui j’étais, ce que je voulais, ce qui me rendais heureuse, me faisait plaisir. Et j’ai réussi à ouvrir les yeux, à couper court à toute relation qui m’empêchait d’être moi-même, avec mes qualités et mes défauts. Entourez vous de personnes qui sauront vous apprécier, vous aimer pour votre être tout entier et pas seulement pour ce que vous faite pour eux. Osez dire non, affirmer et imposer vos choix. Vouloir être parfaite, tout contrôler, c’est alimenter ce sentiment de culpabilité, le faire revenir à chaque moment d’imperfection, de non-contrôle. Et n’oubliez pas qu’on est tous différent et que se comparer c’est forcément culpabiliser. Vous avez des tas de qualités que d’autres n’ont pas mais aussi des défauts qui font votre charme et compose votre personnalité. C’est ça qui fait de vous cet être unique.
Profitez, mangez, sortez boire un verre avec des amis, manger un bon resto (même en semaine, même si vous en avez déjà fait un la veille et même si un autre est prévu le lendemain). Si vous avez les moyens, ne vous privez pas pour de si bêtes raisons que celle de votre apparence. Et si vous avez envie de faire la fête jusqu’à 5h du matin, vous réveillez à 8h le lendemain? Prenez soin de vous mais faites le! Vous préférez acheter ce sac de pommes moins cher que l’autre bio à côté? Personne ne vous en voudra. Vous culpabilisez à chaque fois que vous ne respectez pas une tâche de votre to-do list? Arrêtez, n’en faites plus. Un petit pense-bête pour ne pas oublier les choses importantes peut tout aussi bien fonctionner.
PROFITEZ, PROFITEZ, PROFITEZ ET AIMEZ VOUS (parce que moi je vous aimes :p)

Ps: d’ailleurs, une amie vient juste de me proposer qu’on se voit pour se prendre un petit goûter, et il n’y a rien qui me rends plus heureuse là tout de suite!!!

Je vous mets ici quelques liens de vidéos, comptes Instagram ou blog qui m’ont aidé à progresser dans cette acceptation et à me sentir mieux. J’adorerais avoir aussi votre retour sur le sujet alors n’hésitez pas à vous exprimer en commentaire ou aussi sur mon compte Instagram (@myendlesshappiness), je serais super heureuse de partager un moment avec vous ❤️ Prenez soin de vous 🌸

– Louise, cette fille est juste merveilleuse, je me sens tellement mieux après chacun de ses posts, vidéos ou apparition. Un modèle, vraiment ❤️: https://my-betterself.com / @mybetter_self / Sa chaîne YouTube

– Romy et sa vidéo sur l’acceptation de son corps: https://youtu.be/3XcOdc6SD9I

– Adeline et sa vidéo sur son alimentation qui déculpabilise vraiment: https://youtu.be/DzDXEhrENKQ

– La fameuse EnjoyPhoenix qui donne de l’espoir et le sourire: Sa chaîne / Ses vlogs

– Ashley Graham: https://instagram.com/ashleygraham?igshid=1knybzf3y6n0

– I Weigh, un super compte Insta: https://instagram.com/i_weigh?igshid=z97a9qivl8vf

Cuisine

Ma recette du Gâteau de Biscuits

Salut à tous! J’espère que vous allez bien, que vous profitez des journées qui rappellent déjà l’été. J’avais aujourd’hui envie de vous partager ma recette de ce gâteau inspiré d’une spécialité portugaise, le « bolo de bolacha », traduit littéralement par « gâteau de biscuits ». Avec très peu d’ingrédients, super rapide à faire et délicieux à déguster, il fait toujours l’unanimité parmi petits et grands. Etant à l’étranger, j’ai utilisé des produits différents de ceux que l’on peut trouver en France ou au Portugal. Je vous mets donc la liste des ingrédients avec les différentes options selon le pays dans lequel vous vous trouvez ou avez accès.

Ingrédients:

  • 1 paquet et demi de biscuits (Maria, Rich Tea ou équivalent)
  • 350g de crème liquide à fouetter (double cream)
  • 380g de lait concentré sucré
  • café

Recette:

-Faites ce dessert la veille pour le laisser reposer toute la nuit. Plus de temps il repose au frais, le meilleur il sera.

-Avant de commencer, placer un bol et les fouets du mixeur électrique au congélateur pendant 30min minimum pour que la crème liquide soit plus facile à monter en chantilly.

-Préparer un café léger et le laisser refroidir.

-Battre la crème liquide en chantilly puis ajouter le lait concentré en remuant délicatement avec une spatule.

-Tremper les biscuits dans le café et tapisser le moule d’une première couche de ces biscuits.

-Recouvrir d’une couche du mélanger chantilly/lait concentré et alterner couche de biscuits et mélange.

-Terminer par une couche de crème et parsemer de biscuits écrasés.

-Attendre toute une nuit et déguster!

J’espère que cette recette vous plaira, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire 🙂 Des bisous!

Beauté·Cuisine·Culture·Mode

Mes favoris de mars 2019

Bonjour à tous! J’espère que vous passez une belle semaine et que tous va bien pour vous. Pour ma part, j’ai enfin terminé mes dissertations et je suis maintenant libre jusqu’à mon dernier examen fin mai. Nous sommes déjà début avril, le temps passe tellement vite. Je n’arrive pas à croire que dans moins de deux mois je devrais dire aurevoir à Edimbourg et à ce merveilleux séjour.

Dans l’article d’aujourd’hui, je vous fais part de mes favoris du mois de mars en cinq catégories: beauté, vêtements, food, culture et random.

Beauté

Après avoir terminé mon démaquillant que j’avais apporté de France, j’étais à la recherche de son remplaçant. En faisant les rayons d’une super parapharmacie sur Princes Street, je suis tombée sur cette eau micellaire qui m’a intriguée de par sa couleur un peu atypique. Elle promet de retirer toutes sortes de maquillage, même waterproof sans laisser de résidus et ne contient aucun parfum. Je suis vraiment satisfaite de ce produit, il retire le maquillage en quelques secondes seulement et sans frotter et laisse la peau tout douce.

Je vous en avais déjà parlé dans un de mes posts Instagram, il s’agit du parfum Yes I Am de Cacharel, dont j’en avais entendu parlé par pas mal de youtubeuses et notamment ma chouchou Noemiemakeuptouch. J’adore son flacon en forme de rouge à lèvres mais surtout son odeur qui correspond parfaitement au genre d’odeurs que j’ai l’habitude porter. Pour vous donner une petite idée (merci le site de Nocibé), il est composé de Framboise, zestes de mandarine, fleurs banches, ambre et d’un accord spicy cremoso (lait, bois de santal et cardamome). Tout en étant assez discret, il se démarque par son odeur envoutante et gourmande. Niveau tenue, je ne dirais pas que c’est le meilleur parfum que j’ai testé jusqu’à maintenant mais il tient tout de même assez bien. Et en plus de cela son prix reste assez raisonnable, 68,90€ pur 50ml ou bien, si vous adorez comme moi changer de parfum assez souvent, seulement 39€ pour 30ml.

Butter Gloss – Nyx Teinte Praline

Je suis plutôt adepte des teintes nudes lorsqu’il s’agit de maquillage. Je ne pouvais donc pas mettre autre chose dans cet article que ce gloss que j’ai pratiquement utilisé tous les jours, que ce soit en journée qu’en soirée. Sa texture est vraiment douce, et l’effet sur les lèvres est vraiment super! Il ne colle quasiment pas, sauf en cas de grosses rafales de vent où j’ai déjà eu mes cheveux un peu collé dessus mais ce n’était pas très grave. Sur la photo, il s’agit d’un tout petit format (4,7ml) car c’est un des nombreux produits pour les lèvres qui figuraient dans le calendrier de l’avent Nyx.

Fond de teint Dream Satin Liquid de Gemey Maybelline

Je m’excuse pour la photo pas très jolie de mon fond de teint mais il est pas mal entamé maintenant. Je l’ai découvert dans une vidéo favoris de la chaîne AllyFantaisies et j’en suis vraiment satisfaite. J’ai toujours un peu de mal à trouver un fond de teint qui me convient car certains fond de teint ont pour objectif de matifier la peau et ayant une peau assez sèche j’ai souvent des marques de fond de teint dues à la sécheresse. Avec sa texture liquide et son fini lumineux, mon grain de peau est affiné sans que ma peau soit pour autant être asséchée.

Vêtements

Boots – Primark (environ £10 en soldes)

Je tenais dans cet article à y faire figurer ces boots venant de chez Primark car je pense les avoir mises quasiment tous les jours. Vous savez que je suis loin de chez moi en séjour Erasmus alors la majeure partie de mes chaussures sont restées en France. Il est vrai que j’aime bien les chaussures à talons mais étant pas très fêtarde de base (mais en train de le devenir en étant ici), j’aime bien être bien dans mes chaussures pour pouvoir profiter au max des soirées et danser. Et oui, je les portes même en soirée, en journée, tout le temps! Et autant vous dire que je me suis très surprise par la qualité car je m’attendais à moins vu le prix.

Food

Snack maison: pomme, jus de citron & paprika fort

Vous allez sûrement penser que mes favoris food son un peu bizarres, et je suis d’accord avec vous! Cependant, j’avoue que depuis que je vis seule (première fois d’ailleurs), je me suis mise au fourneaux les deux premiers mois puis de moins en moins. J’ai encore pas mal de problème au niveau de mes tca (que j’essaye de régler ou du moins améliorer pendant ces deux mois avant de rentrer) et du coup la seule solution qui fonctionne pour l’instant est de ne pas acheter trop de nourriture et me concentrer sur l’essentiel. Et un de mes snacks favoris de ce mois de mars est celui que vous voyez sur la photo, et rien de plus simple: une pomme coupée en lamelles, du jus de citron dessus et parsemer de paprika fort. Ca peut paraître étonnant mais je vous conseille d’essayer car je trouve que les saveurs se marient très bien. J’ai découvert ce snack car j’ai pas mal d’amis Indiens/Sri Lankais et c’est un snack assez commun là bas mais avec de la mangue. J’ai donc voulu tester avec de la pomme et c’est plutôt réussi!

Deli-pot crudités et houmous

Je m’excuse pour la photo assez moche mais elle a été prise discreto à la cafèt au milieu des ordinateurs et étudiants au travail. Je ne pense pas vous l’avoir déjà dit mais je suis végétarienne depuis le début du carême jusqu’à Pâques. J’appréhendais un peu l’expérience mais j’en ai profité d’être toute seule pour manger comme bon me semble sans subir les réflexions de mes parents (‘mais tu ne vas pas tenir debout si tu ne manges pas de viande! etc.). Ce n’est pas très compliqué pour moi étant donné que je ne suis habituellement pas fan de viande mais j’avais un peu peur des sorties restaus (très fréquentes) avec mes amis et peut-être du jugement. Peur inutile bien évidemment car tous sont compréhensifs et même admiratifs. D’autant plus, les restaurants indiens étant les restaurants les plus nombreux à Edimbourg, je n’ai pas eu de difficultés à trouver des plats végétariens. Mais je me suis aussi tourné vers des plats auxquels je ne me serait pas penché si je n’avais pas fais ce choix d’alimentation, tout comme ce petit pot de crudités (poivrons, concombres, carottes et fenouils) accompagné de houmous vendu dans ma cafèt. J’ai mangé ça pendant tous le mois de mars en guise de goûter et ça me redonnait un coup de fouet avant d’aller au sport.

Culture

Friends (série NBC / 1994-2004 / comédie / 10 saisons)

Je vous vois venir :p Et oui je sais j’ai un petit (gros) train de retard. J’ai toujours entendu parler de Friends mais je ne me suis jamais lancé car le nombre de saisons me faisait un peu peur, moi qui avance super lentement dans mes séries. Cependant, en arrivant ici, j’avais envie de trouver un programme que je puisse regarder en fond, lorsque je me prépare par exemple, pour remplacer la télé. C’est d’ailleurs la seule série que je regarde en français pour vraiment me faire penser à mon chez moi avec ma télé. Je ne pense pas avoir à donner de précisions sur la série. En tout cas, quand j’ai un petit cou de mou, que je m’ennuie un peu ou quoi, la regarder me met tout de suite de bonne humeur!

Room (film / 2015 / drame, thriller / disponible sur Netflix)

Ce qu’il y a de bien avec Netflix, c’est que la plateforme nous permet de découvrir des films qui, de par la multitude de films dans le monde du cinéma, nous échappent parfois. Ce fut le cas pour moi avec Room, film plus tout récent (2005) qui m’a totalement bouleversé. En résumé, c’est l’histoire de Jack, 5 ans, qui vit seul avec sa mère Ma. Cependant, leu monde commence et s’arrête aux murs de leur chambre, où ils sont retenus prisonniers, le seul endroit que Jack ait jamais connu. Réalise par Lenny Arahamson, et joué par Brie Larson (Kong: Skull Island, Captain Marvel) dans la rôle de Ma, ce film est juste poignant, bouleversant, et ce sans aucun besoin de montrer des scènes de violences, viol, enlèvement ou quoi. Tout se passe dans les regards, les brèves paroles, les silences. Je me suis même sentie un peu mal à l’aise durant ce film sans trop savoir pourquoi, j’en ai eu les larmes aux yeux et j’en suis venue à me questionner sur moi-même et a m’estimer chanceuse de mener la vie que je mène. Si vous l’avez déjà vu ou bien si vous allez le voir, j’adorerais avoir vos avis.

Random

Tasse à café Zip – Primark (£5)

N’est-elle pas trop mignonne ma tasse à café? J’adore la belle et la bête, c’est mon Disney Princesse préféré et surtout Zip que je trouve trop mignon. Je crois que cette tasse est sortie il y a déjà plusieurs mois chez Primark et je n’avais pas l’intention de craquer mais quand je l’ai vue je n’ai pas pu faire autrement, surtout que son prix reste très raisonnable. Depuis que je n’ai plus ma machine à café Nespresso et que je ne peux plus boire d’expresso, je me suis mise au café moulu et j’ai plutôt tendance à le boire dans un mug. Alors du coup j’utilise cette tasse plutôt pour y mettre des chocolats, bonbons, petites gourmandises.

Boteco do Brasil – café, restaurant et club (47 Lothian Street, Edimbourg, Ecosse)


Je ne sais pas si cela a vraiment sa place ici mais je me suis dis que c’était assez original et que ça rentrait parfaitement dans mes favoris de ce mois. Boteco do Brasil est situé pas très loin de l’université d’Edimbourg et est connu pour sa musique latine et reggaeton. Moi et mes amis aimant ce genre de musique, nous y passons maintenant quasiment tous nos vendredis et samedis soirs, d’où sa place dans mon article d’aujourd’hui.

Et voilà, s’en est tout pour mes favoris du mois de mars. J’espère que cet article vous a plu et qu’il n’a pas été trop long à lire (vous savez comment j’aime m’étaler su des sujets que j’affectionne). Je vous souhaite une très bonne fin de semaine.

Des bisous!

Beauté

Mon avis sur le fer à boucler Volume Waves de Babyliss

Salut à tous! J’espère que vous allez tous bien, que vous profitez des quelques (peu) jours lors desquels le soleil se daigne enfin à pointer le bout de son nez!

Je reviens aujourd’hui dans un nouvel article pour vous parler beauté, mais plus précisément cheveux. Lors de mon séjour ici à Edimbourg, je m’étais convaincue à ne pas dépenser d’argent dans des choses futiles tels qu’un fer à boucler par exemple. Pour autant, avec le nombre de soirées organisées ici, les occasions pour enfin utiliser le maquillage que jamais je n’aurais pu utiliser lors de journées banales à l’université en France (je me vois mal porter du rouge à lèvres rouge à la fac en France par exemple) sont nombreuses et j’avait donc aussi envie de tester de nouvelles choses pour mes cheveux, et cela impliquait l’achat d’un fer à boucler, moi qui n’avait jusque là seulement utilisé mon fer à lisser. Mais je ne me laisse pas si facilement tenté et ma conviction d’économiser au maximum était toujours bien présente dans un petit coin de ma tête et je cherchais donc le moins cher possible, ne voulant pas dépenser beaucoup d’argent pour un achat comme celui là. Et c’est donc là que je suis tombé sur ce fer à boucler, le Babyliss Volume Waves pour la maudite somme de 10 livres. J’ai bénéficié d’une offre du moment car il est vendu normalement au prix de 19,99 livres et vous pouvez le trouver sur le site feelunique.com pour la somme de 28€.

En règle générale, je ne suis pas vraiment fan des boucles parfaites mais je recherche plutôt un effet naturel, de légères boucles pas trop serrées. Si vous recherchez des boucles à l’anglaise alors je ne vous conseille pas celui-là. Mais si, en revanche, vous recherchez un effet naturel, voire ondulé, foncez car pour le prix vous ne serez pas déçu. Je vous laisse avec des petites photos pour avoir un aperçu du résultat!

Avec un grand cylindre de 38mm, il permet d’obtenir de belles vagues naturelles et ajouter du volume.

Détails caractéristiques: 

– Température jusqu’à 200°C

– 5 réglages de température

– Prêt en 45 secondes

– Arrêt automatique

Feelunique: https://m.fr.feelunique.com/p/Babyliss-Volume-Waves

Des bisous à vous!

Cuisine·Voyages

5 restaurants où se régaler à Edimbourg

Coucou à tous! Je suis désolée de ne pas avoir posté d’articles depuis la semaine dernière mais j’étais en plein dans mes dissertations et le temps me manquait un peu. Je ne vous en ai pas encore parlé sur le blog mais je suis actuellement en Ecosse pour faire mon deuxième semestre de L3 llcer anglais grâce au partenaire d’échange Erasmus. Si cela vous intéresse je pourrais dédier un article sur mon expérience Erasmus quand j’aurais terminé mon semestre, fin mai. Je vis donc depuis janvier à Edimbourg, magnifique ville pleine de vie, dans laquelle je me suis sentie dés mon arrivée comme chez moi. La vie étudiante ici est fabuleuse, autant niveau académique qu’au niveau des divertissements. En bref, je ne me suis jamais aussi éclatée qu’en étant ici. J’ai rencontré ici de merveilleuses personnes qui, pour certaines d’entre elles, vivent là depuis plusieurs années déjà et qui m’ont donc fait connaître les meilleurs endroits pour sortir, s’amuser, visiter mais aussi se régaler! J’ai donc pensé qu’il serait cool de vous faire un article pour vous partager cinq de mes endroits favoris pour se restaurer dans cette magique ville qu’est Edimbourg.

Ah oui, ne vous étonnez pas si aucune spécialité écossaise ne figure parmi ses restaurants. Il faut savoir qu’ici la majeure partie des restaurants sont indiens voir asiatiques, ce qui n’est pas pour me déplaire 🙂

1. Ting Saboteur 

Pour ce premier restaurant je vous propose une cuisine asiatique, plus précisément vietnamienne, dans un endroit se situant tout près de mon université. L’intérieur est assez moderne et un peu sombre, pas vraiment mon style de déco mais c’est tout de même assez sympa, et ce qui est plutôt cool c’est qu’ils proposent des options végétaliennes pour quasiment tout les plats! Pour ma part ce soir là je me suis dirigée vers un « Ga Curi », un curry de poulet au lait de coco, oignons, concombres et piments. Pour la petite somme de £6,80 je me suis vraiment régalé et le plat était plein de saveurs.

📍19-20 Teviot Place, EH9 2Q2, Edinburgh – Scotland

2. The Mosque Kitchen

Si l’un ou l’une d’entre vous qui lit cet article à déjà vécu ou voyagé à Edimbourg, vous savez de quoi je parle. The Mosque Kitchen est un restaurant qui s’apparente plutôt à une cantine et propose des plats Indien. Vous avez le choix entre plusieurs currys, à base de viande ou bien de légumes, accompagnés de riz ou bien de pain naan. Pour un budget d’entre environ 6 et 8 livres, vous obtenez une grande (vraiment grande) assiette. Les portions sont vraiment généreuses et le goût y est!

(Chicken Tikka Masala sur la photo)

📍31 Nicolson Square EH8 9BX, Edinburgh – Scotland

💻 mosquekitchen.com

3. Nanyang Restaurant

Je n’étais jamais passé près de restaurant avant, celui-ci étant un peu caché. Nanyang Restaurant est un restaurant malaisien qui se démarque des restaurants asiatiques de la ville. Etant situé dans une des parties les plus ‘riche’ de la ville, les prix sont un peu plus élevés que dans les autres restaurants mais restent tout de même très raisonnables! La carte est vraiment très variée, de quoi trouver votre bonheur. Je vous laisse en juger par vous-même avec la photo ci-contre, souvenir de ce délicieux Malaysian Curry 🙂

📍Unit 1, 3-5 Lister Square EH3 9GL

💻 nanyangrestaurant.com

4. Zuhus Flamin Peri Chicken

Si vous êtes déjà allé au Royaume-Uni vous connaissez sûrement la chaîne de restaurantion portuguaise Nando’s surtout connue pour sa volaille. Je vous propose ici une alternative qui pour moi vaut plus le détour que Nando’s. Cet endroit, à l’ambiance un peu fast food, propose des plats sur le pouce tel que des burgers, fish and chips mais aussi du poulet (wings, quart, demi etc.) de très grande qualité. Etant une grande fan de nourriture épicée, ce que j’adore dans ce restau est le degrés de piment que l’on peut choisir (extra hot pour moi) mais aussi le prix très raisonnable qui convient très bien aux petits budgets étudiant tel que le mien.

📍95 South Bridge EH1 1HN

💻 zuhus.co.uk

5. Verdo Turkish BBQ

Pour finir, j’ai eu envie de vous parler d’un endroit assez peu connu à Edimbourg mais qui mérite de l’être! J’aurais pu vous citez d’autres restaurants favoris qui méritent d’être testés mais la majorité d’entre eux proposent de la cuisine indienne et j’ai voulu dans cet article vous proposez différentes types de cuisine pour qu’il y en ai pour tous les goûts. Il s’agit ici d’un restaurant turc qui propose divers spécialités servies dans de portions généreuses. Si vous n’êtes pas vraiment convaincus et hésitez encore, passez seulement devant, je pense que l’odeur sera plus efficace que ces quelques mots 😉 Je vous laisse ici avec une photo du plat « Adana », originaire de Turquie, déclinaison du célèbre kebab se présentant sous forme de brochettes.

📍21 Newington Road EH9 1QK

💻verdoturkishbbq.co.uk

Petit bonus: Coro The Chocolate Cafe

Je ne pouvais pas terminer cet article nourriture sans évoquer ce merveilleux petit endroit qu’est le Coro Chocolate Cafe. Situé à Princes Street, la rue du shopping à Edimbourg, ce petit café propose toutes sortes de desserts, crêpes, pancakes, gaufres mais aussi de délicieux chocolats chauds que je vous conseille à 1000%

📍13 Frederick Street EH2 2EY

💻corochocolate.co.uk

J’espère que cet article vous aura donné l’eau à la bouche et fait découvrir des endroits que vous ne connaissiez pas auparavant. Quoi qu’il en soit, si vous n’êtes jamais allé à Edimbourg et avez un jour l’occasion d’y aller, je vous le conseille vivement! Cette ville est tout simplement merveilleuse et si cocooning que je me suis sentie comme chez moi dés mon arrivée.

Prenez soin de vous, je vous dis à bientôt dans un nouvel article 😉

Forme et Bien-Être·Humeurs

5 conseils pour (enfin) s’accepter physiquement

Des articles comme celui là il y en a des tas. Je ne pense pas que je vais pouvoir me démarquer avec celui-là mais c’est un sujet qui me tiens beaucoup à cœur et par conséquent, je ne me voyais pas écrire le premier (vrai) article de mon blog sur autre chose. Sans entrer dans les détails (j’en ferais sûrement un article à part), j’ai pendant des années lutté contre moi-même pour accepter mon corps. J’ai souffert pendant trois ans de troubles alimentaires, moi qui plus jeune, n’avait aucun problème à m’aimer telle que j’étais.
Si j’écris cet article aujourd’hui, c’est aussi pour m’auto-convaincre qu’il y a tellement d’autres choses dans la vie que le physique et que nous ne devrions en aucun cas nous focaliser sur cela. En écrivant ces 5 conseils, je me mets aussi au défi de les respecter, auquel cas mon article manquerait de légitimité. Durant ces années de troubles alimentaires, j’ai eu une période durant laquelle j’étais déterminée à lutter, à m’en débarrasser. Et même si j’ai rechuté après cela, j’ai néanmoins fais d’énormes progrès.
Je vous partage donc ici les conseils qui ont fonctionné pour moi, pour enfin s’accepter physiquement.

Conseil n°1: arrêter de se comparer et faire attention aux réseaux sociaux

Cela peut paraître simple et bête dis comme cela mais croyez moi, ça fait beaucoup la différence. De nos jours, on est constamment confronté à la comparaison, et on s’en rends parfois même pas compte. Combien de fois j’ai regardé d’autres filles dans la rue, dans mon école ou même dans les réseaux sociaux et je me suis dis « ahlala j’aimerais tellement avoir son corps » ou encore « mais pourquoi je n’arrive pas à avoir des jambes aussi fines qu’elle ? ». Alors laissez moi vous dire une chose: vous êtes unique, chacune d’entre vous avez une morphologie différente de la personne à côté de vous et cela n’a aucun intérêt de vous comparer à autrui, si ce n’est créer en vous des complexes qui n’ont pas lieu d’être.
Je suis tout de même réaliste et je pense qu’on ne peut s’empêcher de regarder les autres, d’envier parfois certains corps, mais on est tous différentes et c’est cela qui fait la beauté du monde d’aujourd’hui. Je parlais la dernière fois avec une amie d’origine asiatique qui me disais qu’elle enviait les filles d’origine latines ou indiennes pour leur teint et leur formes. Ayant eu beaucoup d’amis d’origine indienne dans mon adolescence, tous m’enviaient pour mon teint clair. Ce que je veux vous dire par là c’est qu’il n’y a pas de standard type de corps parfait ou de beauté, mais plutôt des standards que l’on se crée nous-même. Il se peut que vous vous compariez à cette fille à côté de vous, enviant ses jambes fines et son ventre plat et qu’elle soit au même moment en train d’envier vos formes. Essayez juste de vous regarder et vous dire « ok, ce sont mes jambes, pas aussi fines que certaines filles mais ce sont les miennes, elle me font marcher, courir, vivre, alors je vais les aimer. » Par ailleurs, faites attention aux réseaux sociaux. Si pour l’instant vous n’êtes pas à l’aise avec votre corps (pour l’instant car ce n’est que temporaire), évitez de vous focaliser des photos de filles au corps « parfait » (entre guillemets car le corps parfait n’existe pas), n’oubliez pas que les réseaux sociaux ne transmette pas toujours l’exact réalité, ne passez pas des heures à checker les photos du genre « quoi manger pour perdre du poids? », « que faire pour avoir un ventre plat? ». Tout ce genre de messages véhiculés par les réseaux ne font qu’alimenter votre obsession du corps parfait, et vous avez bien plus intéressant à faire.

Conseil n°2: se détourner de ses complexes

C’est lié avec le conseil précédent (tous les conseils sont liés d’une façon ou d’une autre de toute façon) mais je sais qu’il n’est pas facile d’accepter ses complexes alors pour moi, une des choses qui m’a fait me sentir mieux a été de me détourner de ceux-ci. Par détourner j’entends arrêter de se focaliser sur cette partie du corps que vous n’aimez pas plutôt que d’en faire une obsession. Durant cette période, je regardais constamment (mais vraiment) le reflet de mon corps dans tous les miroirs que je trouvais. J’étais à la gare, je le regardais à travers les vitres du train, j’étais à la fac, pareil avec les portes. Chez moi, dans le miroir. Quand je marchais, je regardais directement mes cuisses etc. J’en étais obsédée. Alors j’ai arrêter, et je crois que c’est une des choses qui à le mieux fonctionné pour moi. Il m’arrivait de faire un gros repas, me regarder juste après ça et trouvé que j’avais pris 5kg d’un coup (faux évidemment). En arrêtant, je me suis rendue compte qu’en fait, mes complexes je me les créaient toutes seules. Je pensais que les gens autour de moi remarqueraient le moindre gramme gagné alors que non, j’étais seule à remarquer toutes ses choses. Ca paraît bizarre dis comme ça, « arrêter de vous regarder », et ça peut paraître contraire à l’idée de s’accepter, mais je pense que c’est vraiment un premier pas qui peut vous aider pour par la suite, pouvoir vous regardez, non pas pour jugez votre corps mais juste checker si les boutons de votre jupe sont tous fermés (je me suis rendue compte hier que j’avais oublié d’en fermer un; traumatisée un peu la fille ahahah)

Conseil n°3: se focaliser sur autre chose

Se détourner de ses complexes, faire autre chose que de juger son corps plusieurs fois par jour en apercevant son reflet, c’est aussi réaliser que le physique n’est pas la chose la plus importante dans notre vie, et de loin! Combien de journées gâchées à me détester, à me rabaisser, alors que j’aurais pu profiter, m’amuser, sourire? Combien de sorties refusées, d’excuses débitées à l’heure du déjeuner quand les propositions pour passer un bon moment entre amis s’offraient à moi? Qu’est-ce que le physique après tout? Un corps oui, sans lequel nous ne sommes rien mais que nous devons chérir, aimer, remercier de nous tenir en vie et non plus le détester. Je me souviens des moments durant lesquelles mon corps n’étaient plus une obsession. Ces moments là étaient ceux lors desquels j’était occupé, tant par mes études qu’occupée à m’amuser entre amis ou en famille. Ou même lorsque j’avais des soucis parfois, des problèmes à régler, lorsque mon esprit était tellement occupé que je ne pensais plus à cela. Je ne vous conseille pas d’avoir des problèmes bien entendu mais trouver une occupation, écrivez si vous aimez cela, créer un blog (une des raisons pour lesquelles j’ai créer mon blog d’ailleurs), faîtes une activité sportive qui vous fait plaisir, sortez, allez boire un verre, dansez, profitez et vivez.

Conseil n°4: Arrêter de vouloir tout contrôler, ne se priver de rien et chasser la culpabilité (3 en 1)

Alors oui je sais, il est plus rassurant d’avoir une organisation irréprochable, de tenir ses to-do list et les respecter à la lettre, de contrôler méticuleusement son mode de vie, faire ses séances de sports comme prévues (par qui? Par quoi? Qui vous y oblige si vous n’en avez pas envie?), garder le contrôle de son corps, ses calories, avoir l’illusion de contrôler sa vie. J’ai contrôlé mon apport calorique journalier, mon apparence, mes séances de sports à tel jour à telle heure, mes heures de sommeil etc. Et lorsqu’un imprévu pointait le bout de son nez, que la motivation pour me bouger était au plus bas ou que j’avais incroyablement envie de se bon repas fat à dîner je me sentais nulle. Mais vraiment. Et je me sentais moche, incapable, inutile. Alors ne vous infligez pas cela, laissez vous des marges (beaucoup de marges). Vous avez juste envie de rester dans votre lit à binge-watcher Netflix au lieu de faire votre séance? Faites-le. Vous n’avez pas respecté votre to-do list aujourd’hui? Tant pis. Lâchez prise, ça fait tellement du bien parfois. Ne vous privez de rien, faites ce dont vous avez envie de faire. Qui vous empêche de faire ça? De manger ça? De dire ça? Personne, personne, personne. Vous seule vous imposez des limites qui n’ont pas lieu d’exister. Soyez indulgentes envers vous-même car vous le méritez. Et surtout, ne culpabilisez pas! Vous n’êtes pas nulle si vous n’avez pas fait tout ce dont vous aviez prévu de faire aujourd’hui. Vous n’allez pas devenir énorme (et même si?) juste parce que vous avez mangez ce qui vous fait plaisir. Vous n’êtes pas une méchante fille, amie, petite amie si vous avez refusez cette sortie parce que vous vouliez juste passer un peu de temps seule, à prendre soin de vous et faire ce qui vous plaît. Tout ce dont vous faites, décidez de faire, mangez, dites est bon, ne culpabilisez de rien.

Conseil n°5: S’entourer des bonnes personnes

Je pense que j’ai gardé ce conseil pour la fin car il est un peu plus personnel et je ne sais pas s’il sera autant bénéfique pour vous qu’il l’a été pour moi. Quoi qu’il en soit, nous l’oublions souvent alors qu’il a une grande incidence sur notre vie et sur notre estime de soi. Entourez-vous des bonnes personnes. J’ai passé une grande partie de ma vie à faire des choses parce que je pensais n’avoir d’autres choix que les faire; sortir avec des personnes parce que je n’osais pas dire non, personnes qui se foutaient de savoir si je passais un bon moment avec eux ou si j’étais là simplement pour leur faire plaisir. J’ai voulu être l’amie parfaite, la copine parfaite, la fille parfaite, au détriment de mes propres envies et de ma santé mentale. J’avais peur oui, peur de ne plus plaire, peur que l’on me juge. Pourquoi? Parce que j’étais dans une sorte de relation toxique dans laquelle je m’effaçais, je n’existais que pour ses personnes sans qu’elles se soucient de mes envies. Je n’osais même plus dire que tel chose ou autre me déplaisait, que je n’avais pas envie de faire ceci ou cela. Je n’étais même plus moi-même. Ne faites pas cette erreur. Affirmez-vous, osez dire ce que vous pensez et si vous vous trouvez avec des gens en face de qui vous ne pouvez pas être vous-même, alors vous n’êtes pas avec les bonnes personnes. Les bonnes personnes vous aiment pour ce que vous êtes, avec vos qualités mais aussi vos défauts alors ne cachez pas ses défauts qui font aussi la personne que vous êtes. Je peux clairement voir lorsque je suis avec les bonnes personnes ou pas. Je ne me préoccupe plus de mon apparence, pourquoi le ferais-je? Cela n’a même plus aucun sens à mes yeux. Ils sont avec moi pour celle que je suis intérieurement et m’aime comme cela, que mon corps change ou reste le même. C’est dur je le sais, couper court à une relation, qu’elle soit amicale, amoureuse ou autre. Mais si elle ne vous fait pas du bien, si vous ne vous sentez pas heureuse dans celle-ci, n’hésitez plus, libérez-vous de cela. Vous méritez d’être aimé, alors restez avec ceux qui vous aimes pour votre « vrai » vous.

Petit conseil bonus: être patient

S’accepter demande du temps. Il y aura des hauts et des bas, comme j’en ai eu. Même lorsque cela semblera acquis, il y aura toujours des moments de doutes, de petits coups de mou. Mais ne vous découragez pas, love yourself! (j’espère que je vous ai mis la chanson de Justin Bieber dans la tête maintenant)

« La beauté commence au moment où vous décidez d’être vous-même » – Coco Chanel

Des bisous à vous!

____________________

Share:

Humeurs

Bienvenue sur mon blog

C’est excitant, très excitant. Taper ses premières phrases, tel un enfant fier de faire ses premiers pas dans un domaine qu’il apprécie, mais dont il n’avait jamais osé se consacrer avant. Je vous avoue que je suis un peu nerveuse en écrivant ce premier article, qui j’en suis sûr sera suivi d’une multitude d’autres. Mais d’une chose je suis encore plus sûre, c’est qu’au grand jamais je ne regretterais d’avoir un jour, après une semaine mouvementée par quelques coups de mous, décidé de faire une chose dont j’avais toujours rêvé: devenir bloggeuse.

Pourquoi ? J’ai toujours adoré l’écriture. Depuis mon plus jeune âge je m’amusais à écrire des poèmes, des chansons, des critiques littéraires que je postais sur internet (qui n’ont jamais été lues je pense). J’étais une enfant et une jeune fille pleine de vie, de passions, tout m’intéressais et je détestais m’ennuyer. J’adorais chanter; et j’adore toujours ça d’ailleurs, je m’étais mise au point de croix, mes ouvrages étant toujours bien rangés dans une boîte au fin fond d’un tiroir de ma cave. J’adorais cuisiner, me prenant au jeu en imitant les candidats de mes émissions préférées, faisant le bonheur de ma petite famille qui se régalait de goûter à mes petits desserts de jeune fille passionnée. J’ai fais de la danse, me suis essayée au tricot, à la photo, j’ai fais de la peinture aussi. Vous l’aurez compris, j’avais ce besoin de m’occuper, de toucher un peu à tout. Mais plus particulièrement, j’adorais passer mon temps à fouiner dans les blogs, à lire des articles de beauté, mode, voyages etc., à regarder des vidéos de mes Youtubeuses préférées. Et puis un jour, on se perd un peu, les études viennent envahir notre temps libre, et le peu de temps qu’il nous reste laisse place à la paresse. Et l’on perd un peu de cette créativité, on perd un peu de cette fougue qui nous donnait la vitalité d’avancer. Sans entrer dans les détails (j’en reviendrais sûrement dans un article), si j’ai décidé aujourd’hui de vous écrire, c’est aussi car j’en suis dans le besoin. Le besoin de trouvé goût à quelque chose, à quelque chose que j’ai moi-même créée, pour aussi en être fière. Ce n’est pas la première fois que j’y pense, mais je n’ai jamais osé faire le premier pas. Je pensais que c’était ridicule et que je ne saurais jamais à la hauteur des bloggeuses que j’aime lire chaque jour. Certes, je ne le serais sûrement pas, du moins à mes débuts, mais qu’importe ? J’aime écrire, j’aime ce monde qu’est la beauté, la mode, mais aussi tout ce qui entoure notre vie de tous les jours tels que la lecture, la cuisine ou les voyages. J’aime la vie, et je pense que le bonheur se trouve dans toutes ses petites choses de tous les jours, tout ces choses simples qui nous donne le sourire, et trouver un intérêt, quelque chose qui nous passionne est pour moi fondamental. Alors voilà, j’en suis là, et j’espère que vous pourrez vous retrouver dans mes articles et dans ma personne.

De quoi parle mon blog ? Je pense que vous l’aurez compris, je suis une touche à tout. J’adore explorer toute sortes de territoires inconnus, tout comme me conforter dans ceux qui me sont familiers. J’ai décidé de classer mon blog dans la catégorie lifestyle. Je parlerais de beauté, bien-être, culture, tout ce qui pour moi a sa place dans cette catégorie, tout ce qui touche aux choses de la vie de tous les jours. La beauté m’a toujours passionnée depuis mon plus jeune âge. J’avais déjà envie de me maquiller et suivais des tutos alors que j’étais encore une jeune enfant. Avec du recul, je pense que la beauté, incluant les soins, parfums etc. est liée au bien-être intérieur et a une signification plus importante que simplement un objectif de vente ou un produit marketing.

Oups, j’ai oublié de me présenter ! Je ne vous ai même pas dis mon petit nom mais moi, c’est Daniela. Je suis actuellement en 3ème année de licence d’anglais dans le but de devenir professeure d’anglais au lycée. A l’heure à laquelle j’écris cet article, et donc, par la même occasion, je crée mon blog, je suis en Ecosse, entamant mon troisième mois d’échange international Erasmus.

Je crois vous avoir tout dit… J’espère de tout cœur que vous apprécierez mes articles, et que je pourrais apporter un petit sourire sur vos visages lors de vos lectures. Je vous invite aussi à me suivre sur les réseaux sociaux, Instagram et Twitter, pour être au courant lors de mes nouveaux articles mais aussi pour suivre ma petite vie, que j’essaye de remplir de bonheur, sans fin…

Des bisous à vous et à bientôt !

Instagram : https://www.instagram.com/myendlesshappiness/

Twitter : https://twitter.com/HappinessDani

Hellocoton : https://www.hellocoton.fr/mapage/myendlesshappiness